JUSTICE, SEAN PAUL ET PNL À L’AFFICHE

Aya_Nakamura-300x200

Solidays prend des couleurs avec de belles révélations printanières. L’affiche déjà bien fleurie s’enrichit de nombreuses têtes d’affiche et de très séduisantes découvertes. Espérons que le Covid-19 ne viendra pas trop contrarier cette 22e édition qui s’annonce exceptionnelle.

Attention événement. Ils affolent les compteurs et transcendent les records. Les deux frères de PNL débarquent à Solidays pour une grande première. Leurs instrumentales planantes et leur spleen autotuné sous le bras, ils promettent un show à la hauteur de leur démesure.

À leurs côtés et aussi pour une première fois, Justice plantera enfin sa croix sur la grande scène de Solidays. Entre house, disco, heavy metal et D.A.N.C.E. la fête promet d’être belle et étoilée sur les pelouses de Longchamp.

Danse toujours, avec l’incontestable et incontesté Sean Paul, roi du dancehall. Venu tout droit de Jamaïque, le légendaire MC devrait aussi faire monter la température à coup de tubes et de good vibes. Et comme les bonnes nouvelles n’arrivent jamais seules, Solidarité Sida réserve à ses fans, une autre très belle exclusivité. L’imparable Heuss l’Enfoiré donnera son premier concert parisien à Solidays. L’occasion de démontrer qu’il est bel et bien le nouvel ambianceur du rap français.

La saison des amours est aussi la saison des promesses. Et ces jeunes pousses en sont de belles. À commencer par la Révélation Scène des dernières Victoires de la Musique : Suzane. Nouvelle superwoman de l’électro-pop, la chanteuse-danseuse est une bête de scène impressionnante d’énergie et d’engagement. Voix de velours et rimes crues, culture pop et influence trap, Yseult jongle avec les émotions, mélange les contraires et bouleverse de justesse, entre puissance et fragilité. Frissons garantis. Fils spirituel d’Oxmo Puccino et de MC Solaar, Dinos sauvegarde l’héritage des grands lyricistes du rap français avec des textes aussi poétiques que mélancoliques, aussi introspectifs qu’universels. Quant à Larry, c’est avec la fougue d’un jeune lion et une détermination d’acier que ce kickeur émérite et survolté travaille à inscrire son nom au panthéon du rap français.

Un zeste de folie et une bonne dose d’électrochocs clôturent cette annonce avec le retour tant attendu des punks au grand coeur de Skip The Use, les troubadours electro-pop-rock de Naive New Beaters, le rock sauvage de Last Train, la techno berlinoise assumée du duo Kompromat, formé de Vitalic et Rebeka Warrior, et la high tech minimale d’Ann Clue.

Les nouvelles sont bonnes aussi du côté des billetteries. Les Pass 2 et 3 Jours sont épuisés. Ceux du samedi devraient l’être très bientôt. Vous voilà prévenus…

Info / Résa : solidays.com